Exhibition_tr.html

Labraunda

Exhibition_eng.html
 

L’exposition a été présentée à travers l’Europe :


2011

  1. -Istanbul, Turquie (Milli Reassurans)

  2. -Stockholm, Suède (Museum for Ancient Mediterranean Civilizations)


2012

  1. -Oulu, Finlande (State University)

  2. -Istanbul, Turquie (Institut Francais)


2013

  1. -Milas, Turquie (Haci Aliaga Konagi)

  2. -Izmir, Turquie (Institut Francais)


2015

- Paris, France (Ecole Normale Supérieure)

LE PHOTOGRAPHE: ALİ KONYALI


Né à Istanbul en 1960. Il étudie au département graphique des Beaux-Arts de l’Université de Mimar Sinan. Parallèlement, il entame sa carrière de photographe professionnel. En 1985, il prépare une exposition sur les Civilisations Anatoliennes sur la base d’un programme multivisuel intégrant présentations audiovisuelles, livres culturels et plusieurs publications.

Il part en 1993 s’installer aux Etats-Unis où, tout en poursuivant son travail de photographe, il contribue à promouvoir la Turquie à travers plusieurs expositions. Il rentre en Turquie en 1993 où il réalise divers projets de photographie documentaire.

Son activité l’amène aujourd’hui à s’investir dans la photographie documentaire et artistique, tout en continuant ses travaux d’édition et d’exposition.

L’EXPOSITION

Zeus à la double hache


Perdu au coeur des reliefs de l’ancienne Latmos, dans le sud-ouest de la Turquie, le sanctuaire antique de Zeus Labraundos, le dieu à la double hache, n’a rien perdu de son pouvoir d’attraction.

Bien que longtemps oublié de l’histoire, le site figure aujourd’hui parmi les rares vestiges de la puissance d’une culture locale, Carienne, qui rayonna depuis cette région du bassin méditerranéen et dont un des promoteurs fut le fameux Mausole. Témoin de ce passé plurimillénaire, la culture du Çomakdağ prouve, à travers son architecture, la continuité d’une identité propre, bâtie sur la pierre, l’eau et le bois et attachée à cet « Esprit du Lieu » cher aux Anciens.

Cette exposition est née de la volonté de mettre en parallèle les vestiges antiques du sanctuaire de Labraunda et l’habitat moderne et traditionnel des montagnes du Comakdag. Montée à Istanbul, dans une version réduite, en 2010, elle a déjà beaucoup voyagé en Europe. La version de l’exposition présentée à Paris est la plus étendue jamais dévoilée. Grâce aux prises de vue d’Ali Konyali, les architectures antiques et modernes se retrouvent et s’unissent au sein de paysages majestueux.

L’exposition est composée de 93 clichés grand format, en noir et blanc (pour les vestiges antiques) et en couleur (architecture moderne et paysages).

Avant-Propos    Table chronologique    Carte du sanctuaire    Glossaire    L’Équipe    Les Sponsors    Exposition    Contacts

L’exposition a fait l’objet d’une mise en ligne détaillée ici. Une brève présentation de l’exposition physique se trouve à www.labraunda.ens.fr